Intervenants

Intervenants de l’association Repercussion

unspecified

Bob Djan

Percussioniste, chanteur, guitariste, n’goni fola.

Il decouvre le Burkina Faso et le monde de la musique traditionnelle en 1992 lors d’un voyage où il est initié aux percussions, djembé et doumdoums chez Tiemokho Wattara, percussioniste de la troupe « Koba » à Bobodioulaso, et dans la famille de djely Baba Kiénou à Ouagadougou

He discover Burkina faso and had been initiated in jembé in 1992 with Thiémokho Wattara, drummer in the troupe KOBA in Bobodioulaso, and also in the Jely Family of Baba Kienou in Ouagadougou. He multiplied experiences with many jelys and jembefolas until that day.

Depuis ce jour et jusqu’à maintenant il n’a cessé de voyager entre le Burkina, le Mali, et la Côte d’Ivoire collaborant avec de nombreux griots et artistes africains ;  tant en Afrique de l’Ouest qu’en Europe. Il forme aussi de nombreux intervenants et musiciens en proposant des « master class » et des stages en Côte d’Ivoire ». Il consacre sa vie depuis plus de 20 ans à l’étude des musiques Mandingues et leur transmission. (Il a formé plusieurs générations de musiciens de la scène grenobloise) et continue de voyager et d’organiser des stages et des master class afin de faire découvrir les richesses artistiques et culturelles de l’Afrique de l’Ouest.

Nathalie Larochelle

Danseuse

Nathalie commence la danse en 1992 avec Céline Claudel, elle continue de se former en dansant 3 ans avec Lika Konaté danseuse sénégalaise formée au Ballet Mudra.

25 ans de passion pour la danse qui n’a jamais faibli et 18 ans de pédagogie sur le bassin Grenoblois, la participation à plusieurs troupes professionnelles en font une danseuse et une pédagogue accomplie.

Emmanuel Courbière

Percussionniste.

Depuis ses débuts comme percussionniste dans la Chorale de Gospel « Grenoble Gospel Singer » il multiplie les rencontres et les collaborations sur la scène grenobloise, attiré par la musique traditionnelle, il décide de se former aux percussions avec la troupe « Terya Foliba ». Il  se forme à Bouaké sur des résidences avec « Terya Foliba » depuis 2013.

Rémi Olmoz

Percussionniste

Passionné de musique traditionnelle, il se forme depuis 2009 aux pratiques de percussions africaines et voyage régulièrement en Côte d’Ivoire où il  se forme à Bouaké sur des résidences avec « Terya Foliba » depuis 2013.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.